Formation évaluer la souffrance psychique de l’enfant

3.8/4
Sur la base de 827 avis

Lorsqu’un enfant est confronté à une souffrance psychique intense – que ce soit un traumatisme, des abus, des troubles de santé mentale ou des difficultés familiales – la vulnérabilité qui en résulte peut avoir de lourdes répercussions sur son développement cognitif, émotionnel ou même physique. Une évaluation minutieuse est alors nécessaire pour comprendre ses besoins et prévenir des conséquences fâcheuses sur le long terme. Elle constitue le point de départ pour la conception de plans de soutien et d’intervention adaptés, qui visent à protéger ces enfants et à prévenir les conséquences dévastatrices de la souffrance psychique non traitée.

Objectifs de la formation

  • Identifier les facteurs de souffrance psychique chez l’enfant.
  • Connaître les méthodes d’évaluation de la souffrance psychique chez l’enfant.
  • Appréhender les répercussions possibles de la souffrance psychique chez l’enfant.
  • Proposer des préconisations au regard de l’évaluation.
LA SOUFFRANCE PSYCHIQUE DE L’ENFANT : 

Spécificités de la souffrance psychique chez l’enfant :

  • Définition et caractéristiques.
  • Statistiques actuelles.
  • Différenciation des troubles émotionnels courants.
  • Causes de la vulnérabilité toute particulière de l’enfant.

Facteurs potentiels de la souffrance psychique chez l’enfant :

  • Facteurs familiaux.
  • Facteurs environnementaux et sociétaux.
  • Facteurs intrinsèques.

Signes d’alertes pouvant être indicateur de souffrance psychique :

  • Comportements caractéristiques.
  • Manifestations émotionnelles et psychoaffectives.
  • Répercussions neurovégétatives.
  • Incidence sur le développement.
LA TRAME D’ÉVALUATION DE LA SOUFFRANCE PSYCHIQUE DE L’ENFANT : 

Recueil des informations générales :

  • Informations sur la famille
  • Information préoccupante reçue.
  • Mesures d’accompagnement actuelles et antérieures.

Évaluation de la situation :

  • Description initiale synthétique de l’enfant.
  • Rythme de vie.
  • Alimentation et nutrition.
  • Hygiène et vêtement
  • Activités physiques et sportives.
  • Exposition aux écrans.
  • Suivi de santé.
  • Antécédents médicaux.
  • Contexte de vie et composition du foyer.
  • Situation des parents.

Évaluation du développement :

  • Développement physique et psychomoteur.
  • Développement cognitif.
  • Développement affectif et émotionnel.
  • Développement social.

Évaluation de la santé mentale :

  • Conduite addictive.
  • Comportements violents.
  • Fugues.
  • Tentatives de suicides et menaces, jeux dangereux.
  • Comportements sexualisés.
  • Activités illicites.
  • Radicalisation et dérives sectaires.

Évaluation de la scolarité et de la vie sociale :

  • Cursus scolaire.
  • Rapport de l’enfant à la scolarité et résultats scolaires
  • Relation de l’enfant à l’institution.
  • Relation de l’enfant avec ses pairs.
  • Relation de l’enfant aux adultes.

Évaluation des relations avec la famille et les tiers :

  • Relation de l’enfant avec ses parents.
  • Relation de l’enfant avec sa fratrie.
  • Relation de l’enfant avec l’entourage élargi. 

Évaluation de la réponse des parents aux besoins l’enfant :

  • Réponse aux besoins physiologiques.
  • Réponse aux besoins de santé.
  • Réponse au besoin de protection.
  • Réponse au besoin de sécurité affective et relationnelle.
  • Réponse au besoin d’expériences et d’exploration du monde.
  • Réponse au besoin d’un cadre de règles et de limites.
  • Réponse au besoin d’identité.
  • Réponse au besoin d’estime de soi et de valorisation de soi.
  • Réponse aux besoins spécifiques singuliers.

 

LA RESTITUTION ET LA CONCLUSION DE L’ÉVALUATION :

Analyse globale de la situation et synthèse à la famille :

  • Synthèse des éléments préoccupants.
  • Analyse du positionnement du parent face à la restitution.
  • Point de vue de l’enfant s’il peut être recueilli.

Conclusion à l’issue de l’évaluation :

  • Les besoins universels de l’enfant sont-ils garantis ?
  • La santé et le développement de l’enfant sont-ils compromis ?
  • Les parents répondent-ils de façon adaptée aux besoins de l’enfant ?
  • Quelles sont les ressources mobilisables autour de l’entourage pour soutenir l’enfant ou les parents ?

Qualification du danger ou du risque de danger :

  • Qualification du danger au regard de la satisfaction des besoins fondamentaux et des conséquences développementales pour l’enfant.
  • Définition de la situation ayant permis de considérer que l’enfant est en danger ou risque de danger.
  • Définition de la nature du danger ou du risque de danger.
  • Possibilité pour l’enfant de rester au domicile familial.
  • Identification des objectifs de travail et d’accompagnement.

Préconisations concernant les suites à donner pour atteindre ces objectifs :

  • Appui au sein de l’entourage.
  • Aide ou accompagnement hors protection de l’enfance.
  • Mesure de protection de l’enfance.

Profil des participants

Cette formation s’adresse aux professionnels de l’Aide Sociale à l’Enfance, les travailleurs sociaux, les psychologues, les éducateurs spécialisés, et autres professionnels concernés par le repérage des enfants en situation de souffrance psychique.

Aucun prérequis n’est nécessaire pour participer à cette formation.

Modalités pédagogiques

Les méthodes pédagogiques retenues sont les suivantes :

  • L’apport d’un contenu théorique, mais surtout méthodologique.
  • L’analyse des pratiques professionnelles actuelles.
  • Le visionnage de séquences vidéo.
  • Des mises en situation pratiques.

Cette formation vous intéresse ?

14 pers. max
14h (2 jours)
Nous souhaitons réaliser le module Formation évaluer la souffrance psychique de l’enfant. Merci de m'adresser une proposition détaillée.
J’accepte que mes données soient utilisées. En savoir plus
Télécharger le programme

Les formations similaires qui peuvent vous intéresser