Formation le syndrome de glissement chez la personne âgée

Marie, aide-soignante, est en difficulté dans l’accompagnement de Mme Duchemin. En effet cette résidente reste de plus en plus alitée, elle est souvent dans le refus et triste. En questionnant ses collègues IDE, certaines pensent que Mme Duchemin est dépressive alors que d’autres évoquent un syndrome de glissement et qu’il est nécessaire d’être très vigilant. Marie ne connaît pas vraiment la différence et elle se sent un peu perdue...

Objectifs de la formation

  • Définir le syndrome de glissement.
  • Distinguer le syndrome de glissement d’autres états proches.
  • Identifier les points clés de la prise en charge du syndrome de glissement.
Présentation du syndrome de glissement :
  • Définition et historique d’apparition.
  • Épidémiologie.
  • Conséquences du syndrome de glissement chez la personne âgée.
Les principales causes physiologiques :
  • Suite à une pathologie aiguë ou un épisode infectieux.
  • Suite à une fracture, une chute ou un accident.
  • Autres causes comme AVC, intervention chirurgicale...
Les principales causes psychologiques :
  • Le deuil.
  • L’hospitalisation.
  • Le placement en EHPAD avec sentiment d’abandon.
La phase de déclenchement :
  • Un évènement physique ou psychologique.
  • Les conséquences de cet évènement.
La phase de latence d’une durée de 30 jours maximum :
  • L’absence de symptômes en lien avec l’évènement.
  • L’impression de guérison.
  • La fragilité de la personne âgée.
La phase d’état ou apparition des symptômes :
  • Apparition brutale des symptômes.
  • Les symptômes physiques et psychiques les plus fréquents.
  • La fréquence du refus de soin.
  • L’évolution possible.
Faire la distinction entre le syndrome de glissement et d’autres pathologies :
  • Les éléments de distinction avec une dépression majeure.
  • Les éléments de distinction avec des troubles d’origine métabolique.
Atténuer les symptômes les plus graves :
  • L’importance de l’hydratation et de l’alimentation.
  • Les traitements médicamenteux.
  • Le traitement des complications.
  • La surveillance et prise en charge des escarres.
La prise en charge relationnelle :
  • Le suivi psychologique.
  • La prise en compte de la souffrance de la personne.
La gestion du refus de soin :
  • Le respect du choix de la personne.
  • La négociation.
  • L’adaptation de la prise en soin.
L’importance d’une relation d’aide adaptée :
  • L’écoute active.
  • Le non-jugement.
  • La non-utilisation d’une posture autoritaire.
  • Ne pas forcer ni imposer.

Profil des participants

Ce module de formation concerne l'ensemble du personnel intervenant de manière directe auprès des personnes âgées et plus particulièrement les A.S et les I.D.E. Aucun pré-requis n'est nécessaire pour cette action de formation. Toutefois, un minimum de connaissances sur la dépression est recommandée.

Modalités pédagogiques

Les modalités pédagogiques retenues sont :
  • L'apport d'un contenu théorique.
  • L'analyse des pratiques professionnelles.
  • Les brainstormings et questionnements collectifs.
  • Les études de cas apportées par l'intervenant(e) et/ou les participants.