Formation connaissance des principales pathologies neurologiques chez la personne âgée (Maladie de Parkinson, AVC...)

Au sein de l’EHPAD , plusieurs résidents ont fait des AVC qui n’ont pas toujours été détectés suffisamment tôt. Fabien, le médecin coordonnateur, s’interroge sur les connaissances de l’équipe soignante concernant les symptômes évocateurs d’un AVC...

Objectifs de la formation

  • Connaître les caractéristiques des accidents vasculaires cérébraux.
  • Etre en mesure de reconnaître les symptômes de l’AVC.
  • Définir les actions à mettre en œuvre au quotidien pour améliorer l’accompagnement des personnes âgées souffrant d’un AVC.
  • Connaître les caractéristiques de la maladie de Parkinson.
  • Etre en mesure de reconnaître les symptômes de la maladie.
  • Connaître l’évolution et les différents stades de la maladie de Parkinson.
  • Identifier les besoins spécifiques des personnes âgées souffrant de la maladie de Parkinson pour adapter la prise en soin au quotidien.
Généralités sur les pathologiques neurologiques :
  • Données épidémiologiques.
  • Classification des principales pathologies neurologiques chez la personne âgée.
Les principes généraux du fonctionnement cérébral :
  • Les différentes régions du cerveau.
  • Le fonctionnement des neurones.
  • La vascularisation du cerveau.
Description et origine des accidents vasculaires cérébraux :
  • Epidémiologie.
  • Les AVC ischémiques.
  • Les accidents ischémiques transitoires (AIT).
  • Les AVC hémorragiques.
  • La rupture d’anévrisme.
Les facteurs de risque :
  • Le diabète.
  • L'hypertension artérielle.
  • L’âge.
  • Les prédispositions génétiques.
  • L’hygiène de vie.
Connaître les signes évocateurs d’un accident vasculaire cérébral :
  • La variabilité des signes en fonction de la localisation des lésions dans le cerveau.
  • L'apparition brutale d’une faiblesse d’un ou de plusieurs membres avec engourdissement.
  • La paralysie des membres situés sur l’hémicorps gauche ou droite.
  • Les troubles de la parole.
  • Les troubles de l’équilibre et de la coordination motrice avec vertige.
  • Les troubles de la vision.
  • Les céphalées brutales et inhabituelles accompagnées de nausées et de somnolence.
Réagir face aux signes d’un AVC :
  • L'accident vasculaire cérébral en EHPAD est une urgence.
  • L'importance d'une hospitalisation dans les 4h à partir de l’apparition des premiers symptômes.
Caractéristiques de l’évolution des AVC :
  • Des caractéristiques et une évolution très différentes d'un individu à l'autre.
  • Des caractéristiques et une évolution très différentes d'un AVC à l'autre.
  • Gravité des AVC hémorragiques : risque important de décès ou de séquelles majeures.
  • Récupération totale possible lors de la première année.
  • Moindre capacité de récupération chez la personne âgée.
  • Risque d’une multiplicité des AVC pouvant entrainer une démence vasculaire.
Identifier les répercussions fonctionnelles des accidents vasculaires cérébraux :
  • Les troubles praxiques (risque fréquent d’hémiplégie).
  • Les troubles du langage (risque fréquent d’aphasie).
  • Les troubles visuels.
Identifier les répercussions psychologiques des accidents vasculaire cérébraux :
  • Dépression et baisse de l’estime de soi fréquentes.
  • Troubles du comportement comme l’agressivité possible.
  • Isolement / repli sur soi surtout en cas d’aphasie.
Les conduites à tenir face à une personne âgée présentant les séquelles d'un AVC :
  • L’enjeu essentiel : le maintien de l'autonomie.
  • Faire avec la personne et non à sa place.
  • L’importance de la stimulation en vue d'une éventuelle récupération.
L’adaptation lors des actes de la vie quotidienne :
  • Adapter l’aide à la toilette.
  • Favoriser l’utilisation d’ustensiles adaptés (couverts ergonomiques, déambulateur...).
  • L’importance de la stimulation à la marche.
Prévenir l’apparition la récidive des accidents vasculaires cérébraux :
  • Identifier les facteurs de risques.
  • Limiter les facteurs de risque.
  • Mettre en place une éducation thérapeutique.
Faciliter la communication lors de la présence de troubles de la parole :
  • Schéma émetteur / récepteur.
  • Principes de la communication verbale et non verbale.
  • L’importance du paralangage.
Les difficultés de communication suite à un AVC :
  • L’aphasie de production.
  • L’aphasie de compréhension.
  • Les difficultés d’articulation.
Les attitudes à éviter :
  • Signifier à la personne qu’on ne la comprend pas.
  • L’infantilisation.
  • Le manque de considération.
  • L’absence de communication non verbale.
Les attitudes à adopter :
  • Aider la personne à chercher ses mots.
  • Lui laisser le temps de répondre.
  • Respecter les silences.
  • Favoriser l’utilisation des gestes, de la communication non verbale.
  • Utiliser des supports pour communiquer (pictogrammes, écriture).
Généralités sur la maladie de Parkinson :
  • Épidémiologie de la maladie de Parkinson.
  • Histoire et description de la maladie de Parkinson.
Les causes possibles :
  • Les facteurs environnementaux suspectés de jouer un rôle dans le déclenchement de la maladie de Parkinson.
  • Les facteurs génétiques connus pour être impliqués dans la maladie de Parkinson.
  • Les substances ou médicaments suspectés pour être impliqués dans la maladie de Parkinson.
Comprendre les symptômes de la maladie pour mieux accompagner les malades de parkinson en EHPAD :
  • Les tremblements : manifestations et conséquences.
  • L’hypertonie musculaire : manifestations et conséquences.
  • L’akinésie : manifestations et conséquences.
  • Bradykinésie : manifestations et conséquences.
Les troubles posturaux caractéristiques de la maladie de Parkinson :
  • Visage étonné et figé (hypomimie).
  • Attitude soudée avec tronc incliné.
  • Absence de balancement des bras à la marche.
  • Tête et tronc légèrement inclinés en avant.
  • Raccourcissement des pas et pieds trainants.
Les "signes associés" de la maladie de Parkinson :
  • Instabilité posturale, perte de l’équilibre.
  • Asthénie (grande fatigue).
  • Crampes et fourmillements.
  • Céphalées (en lien avec raideur de la nuque).
  • Salivation et transpiration excessive.
  • Augmentation de la production de sébum.
  • Troubles digestifs.
  • Troubles de la parole.
Les conséquences de ces troubles sur la vie quotidienne :
  • Risque de chute en arrière important.
  • Risque de fausse route.
  • Risque de déshydratation.
  • Constipation très fréquente.
  • Difficultés et lenteur dans la réalisation de l’ensemble des actes de la vie quotidienne.
Les perturbations psychiques engendrées par la maladie de Parkinson :
  • Risque de dépression et d’isolement.
  • Troubles du sommeil.
  • Troubles cognitifs et déficit d’attention.
Les traitements médicamenteux de la maladie de Parkinson :
  • Le traitement de référence : le L-Dopa.
  • Principe d’action.
  • Effets secondaires possibles.
Les interventions chirurgicales :
  • Les conditions nécessaires.
  • Principe de fonctionnement.
Les interventions paramédicales essentielles :
  • La kinésithérapie.
  • L’orthophonie.
Caractéristiques de l’évolution de la maladie de Parkinson :
  • L'apparition des premiers symptômes.
  • La « lune de miel ».
  • La période de fluctuation dans la motricité.
  • La perte de l’efficacité du traitement et la majoration des troubles.
L’évolution possible à long terme :
  • La démence parkinsonienne.
Les conduites à tenir face à une personne âgée atteinte d'une maladie de Parkinson en EHPAD :
  • Maintenir/favoriser les activités physiques.
  • Stimuler sans imposer.
  • Ne pas faire à la place de la personne.
  • Être toujours vigilant à la sécurité de la personne.
  • Adapter l’organisation des actes de la vie quotidienne.
  • Respecter et prendre en compte le rythme de la personne.
  • Vigilance au niveau de la consommation de stimulants.
  • Faciliter le sommeil.
Au niveau psychologique :
  • Rappel des principes de la relation d’aide.
  • Surveiller et signaler l'éventuelle installation d'un état dépressif.
  • Le soutien psychologique.
L’adaptation de la prise en charge en fonction des stades de la maladie.
  • Les principes à respecter.
  • Les attitudes à éviter.

Profil des participants

L'ensemble des professionnels intervenant auprès de personnes âgées atteintes d'une maladie neurologique type AVC et maladie de Parkinson. Aucun pré-requis n'est nécessaire pour ce module de formation.

Modalités pédagogiques

Les méthodes pédagogiques retenues sont :
  • L ’apport de contenus théoriques.
  • Les brainstormings et questionnements collectifs.
  • Les débats et l'analyse des pratiques professionnelles.
  • Les études de cas apportées par les participants et/ou le formateur.
  • Le visionnage et l'analyse de séquences vidéos
0 jours
14 pers. max

Demandez un devis gratuit

Nous souhaitons réaliser le module Formation connaissance des principales pathologies neurologiques chez la personne âgée (Maladie de Parkinson, AVC...) dans notre établissement. Merci de m'adresser une proposition détaillée.

Aucune formation planifiée