Formation sur l'annonce d'un dommage associé aux soins

Claire, infirmière, a surdosé par erreur l’insuline injectée à Mme Hoareau. Mme Hoareau a fait un malaise quelques minutes plus tard et s’est ouvert l’arcade sourcilière en tombant. Claire vit très mal cette erreur. Manon, la cadre de santé, doit recevoir la famille pour faire le point sur la situation, elle ne sait pas comment aborder l’entretien...

Objectifs de la formation

  • Identifier l’évolution du rapport soignant/soigné.
  • Connaitre les droits fondamentaux des patients.
  • Appliquer le respect des droits des patients au cadre de l’information en cas de dommages liés aux soins.
  • Etre en mesure de mettre en œuvre une démarche d’information des dommages liés aux soins dans le cadre des recommandations de la haute autorité de santé (HAS).
L'évolution des droits du patient :
  • Le consentement éclairé.
  • L'accès au dossier médical.
  • Le droit à l'information.
  • L'impact de ce nouveau contexte sur la relation soignant/soigné.
Les différentes formes de dommages associés aux soins :
  • Les évènements indésirables.
  • Les accidents ou incidents sans conséquences physiques pour le patient.
  • Les accidents ou incidents avec conséquences physiques pour le patient.
Les différentes causes de dommages associés aux soins :
  • Les aléas dus aux traitements.
  • Les erreurs humaines.
Identifier un dommage associé aux soins, une question complexe :
  • Qui détermine un dommage associé aux soins ?
  • Comment distinguer un dommage associé aux soins réel d'un patient qui n'a pas compris les conséquences normales de sa prise en charge (douleurs post-opératoires, hématomes...).
Présentation du cadre juridique relatif aux droits des patients et aux dommages liés aux soins :
  • Les évolutions du cadre juridique.
  • L'impact de cette évolution sur les soignants.
Une demande des patients et de leurs proches :
  • Vouloir comprendre, savoir pour décider.
  • Débat : Les demandes des patients et/ou de leurs familles sont-elles le résultat d’une plus grande méfiance vis-à-vis des institutions médicales ou une demande légitime ?
Un moyen de consolider les bases de la relation soignant/soigné :
  • La confiance.
  • L’écoute.
  • Le « primum non nocere. »
Débat : le fait d’éluder les dommages liés aux soins avec un patient permet-il de participer à l’installation d’une relation sereine ?
La démarche d’annonce de dommages liés aux soins : une question de culture ?
  • Distinguer la notion d’erreur, de faute, de responsabilité, de sanction.
  • Débats : les soignants ont-ils le droit à l’erreur ?
Annoncer un dommage lié aux soins, les freins des soignants :
  • La tentation de la dissimulation.
  • Les émotions négatives : culpabilité, anxiété, dévalorisation.
  • La peur de la sanction.
Annoncer un dommage lié aux soins, les freins de l’équipe soignante :
  • Le jugement, l’abandon de la personne fautive.
  • Le rejet de la responsabilité.
  • La culpabilisation du fautif.
Annoncer un dommage lié aux soins, les freins institutionnels :
  • Quelle place l’institution accorde-t-elle à l’erreur ?
  • La mise en place d’un système de prise en compte des dommages liés aux soins.
  • La volonté de préserver une réputation.
  • La sanction disciplinaire du fautif.
  • La crainte de la judiciarisation.
Savoir recevoir la plainte d’un patient ou d’une famille avant la mise en place d’une démarche d’information sur les dommages liés aux soins :
  • Savoir accueillir la plainte.
  • Savoir prendre en compte la plainte.
  • Etre en mesure de faire face aux débordements émotionnels liés à la plainte (colère d’un patient, agressivité d’une famille, accusation, menace).
  • Pouvoir présenter de manière efficace la plainte d’un patient ou d’une famille au reste de l’équipe.
La préparation de l'annonce :
  • Identifier l'erreur et le dommage pour le patient.
  • Déterminer quels sont les professionnels impliqués dans la procédure d'annonce.
  • Les personnes présentes sont-elles en mesure de communiquer de façon adéquate avec le patient ?
  • Préparer le rendez-vous.
  • Anticiper les besoins du patient (nouvelles investigations, informations utiles).
Identifier la personne concernée par l'annonce :
  • Annoncer un dommage à un patient majeur non protégé.
  • Annoncer un dommage à une personne psychologiquement vulnérable et la place des familles.
Le déroulement de l'entretien d'annonce :
  • Rappeler les faits et leur déroulement de manière claire et sincère.
  • Reconnaitre les erreurs et/ou difficultés posées par la situation à l’origine du dommage.
  • Prendre en compte la dynamique émotionnelle du patient ou de son proche (tristesse, colère…).
  • Présenter des excuses le cas échéant.
  • Proposer une alternative à la situation du patient.
  • Faire apparaitre l’entretien d’annonce dans le dossier du patient.
Savoir adopter la bonne attitude durant l’entretien :
  • L’authenticité.
  • La sincérité.
  • L’empathie.
  • L’utilisation d’un vocabulaire adapté.
  • L’écoute.
  • La prise en compte de l’émotion du patient.
Après l'entretien :
  • Débriefer en équipe pour mettre en place des actions correctives.
  • Mettre en œuvre et suivre les soins proposés au patient concerné.
  • Prendre en compte le ressenti des soignants qui ont été intégrés dans cette démarche.
Mises en situation sur les thèmes suivants :
  • Réagir à la plainte d’un patient ou d’une famille.
  • Constater l’erreur d’une collègue et l’évoquer en équipe.
  • Prendre part à une information du patient en cas de dommage lié aux soins.
  • Les mises en situation seront complétées par le film d’information réalisé par la Haute Autorité de Santé (HAS)

Profil des participants

Cette formation s'adresse aux professionnels suivants :
  • Médecin.
  • Infirmier(e) diplômé(e) d’état.
  • Cadre de santé.
  • Personnel administratif.
  • Aide-soignant(e).
Elle ne nécessite pas de pré-requis particulier.

Modalités pédagogiques

Le sujet du droit des patients et à fortiori le sujet des dommages liés aux soins peut être la source d’une remise en cause profonde des pratiques des participants. Conscient des enjeux de cette problématique, nous avons fait le choix d’orienter notre pédagogie vers l’échange, le débat et l’analyse des objections des participants. Les méthodes pédagogiques employées seront :
  • L’apport de contenu théorique (principalement composé des recommandations de la HAS).
  • Le débat, l’échange.
  • Le brainstorming.
  • La mise en situation.
  • L'analyse des pratiques professionnelles.
  • L’utilisation de supports vidéo.