Formation animer un atelier relaxation

Nicole est ASG en UHR. Lorsqu’un résident s’agite, elle a pour habitude de s’installer quelques minutes en face de lui et de l’inciter à respirer calmement. Les résultats encourageants qu’elle a obtenus l’incite à vouloir proposer des ateliers relaxation dans son unité...

Objectifs de la formation

  • Prendre conscience des bénéfices de la relaxation pour les résidents.
  • Appréhender les différentes techniques de relaxation.
  • Connaître les modalités de déroulement d’une séance de relaxation.
  • Expérimenter les différentes techniques de relaxation.
Les bénéfices de la relaxation :
  • Bénéfices psychologiques.
  • Bénéfices physiologiques.
Les spécificités de la relaxation en EHPAD :
  • Les conséquences du vieillissement normal et pathologique.
  • Les points de vigilance.
Le training autogène de Schultz :
  • Principe du training autogène de Schultz.
  • Les éléments matériels à employer.
  • Mise en situation des participants.
  • Recueil du vécu des participants.
  • Les conditions d'application en EHPAD.
La méthode de Jacobson :
  • Principe de la méthode de Jacobson.
  • Les éléments matériels à employer.
  • Mise en situation des participants.
  • Recueil du vécu des participants.
  • Les conditions d'application en EHPAD.
Rechercher le juste positionnement de l’animateur d’atelier relaxation : Questionnement individuel :
  • Ce qui m’intéresse et m’attire dans l’animation d’atelier relaxation.
  • Ce qui me bloque/me questionne dans l’animation d’atelier relaxation.
  • Réflexion autour des notions d'accompagnement et de directivité.
Les réactions de l’animateur à favoriser :
  • Ecoute de soi.
  • Ecoute de l’autre.
  • Bienveillance.
  • Empathie.
Echange en lien avec l’expérience et les illustrations cliniques apportées par l’intervenant.
Les grands principes de la mise en place d’un atelier de relaxation :
  • Le choix des participants et la spécificité d’un atelier de relaxation avec les personnes démentes.
  • La durée d’une séance.
  • La nécessité d’un espace de relaxation identifié et stable dans le temps ou dans la chambre du résident.
  • Les conditions matérielles indispensables au bon déroulement d’un atelier relaxation.
L’accueil du ou des participants :
  • L’introduction de la séance : Que dire ? Comment le dire ? Quand le dire ?
  • Les échanges avant la séance de relaxation : Comment mener les échanges ? Comment orienter les échanges ? Quel sujet aborder ? Doit-on définir des sujets types ?
L’installation des participants :
  • La position : allongée ou assis en fonction du type de relaxation.
  • La gestion des situations difficiles en lien avec le refus de participation en cours d’installation.
  • Comportement inattendu et perturbant pour le bon déroulement de la séance.
  • Apports de l’expérience de l’intervenant.
L’animation de la séance, le rôle de "l'animateur" :
  • Impulser la dynamique de relaxation.
  • Être à l’écoute de réactions de participants.
  • Savoir être à l’écoute de soi.
  • Savoir s’adapter en fonction des réactions de participants.
Terminer une séance de relaxation :
  • Échanger au sujet de la séance.
  • Donner la parole au(x) résident(s) présent(s) : Quels thèmes aborder ? Durant combien de temps ?
L’après-séance :
  • L’évaluation de la séance.
  • La transmission des informations à l'équipe soignante.

Profil des participants

Ce module de formation concerne les professionnels souhaitant mettre en place des ateliers de relaxation. Pour participer à cette formation, il est conseillé d'adhérer voir d'être sensibilisé aux principes des approches psycho-sensorielles (sophrologie, respiration profonde...).

Modalités pédagogiques

Après un apport théorique et méthodologique, une grande partie de la formation sera consacrée à des ateliers pédagogiques de mises en situation.