Nutrition et repas en EHPAD

Formation sur les repas thérapeutiques en EHPAD

Objectifs du module de formation sur les repas thérapeutiques en EHPAD :

  • Comprendre Les enjeux du rituel culinaire.
  • Connaître les conséquences du vieillissement sur la gustation
  • Identifier l’impact d’un état démentiel sur la perception du temps du repas.
  • Maitriser les éléments essentiels d’un repas thérapeutique.
  • Accompagner les soignants dans la mise en œuvre de cette démarche.

Parcours pédagogique de la formation sur les repas thérapeutiques en EHPAD :

Présentation/rappel des conséquences d’une démence sur la perception du repas :

  • Précisions relatives aux démences :
    • Rappel de la définition d’une démence.
  • Les troubles de la mémoire liés à la maladie d’Alzheimer :
    • Les oublis.
    • Le plongeon rétrograde dans la maladie d’Alzheimer.
  • La désorientation spatio-temporelle :
    • Comprendre l’impact de la désorientation spatio-temporelle sur la réalité interne du malade d’Alzheimer.
  • Les troubles du langage :
    • Identifier les conséquences de la maladie d’Alzheimer sur les capacités langagières des malades.
  • Les troubles de la reconnaissance :
    • Identifier les conséquences de la maladie d’Alzheimer sur les capacités de reconnaissances des malades : L’agnosie.
  • Impact de la symptomatologie sur la perception des repas :
    • L’oubli des horaires de repas et le sentiment d’avoir déjà mangé.
    • Les difficultés à exprimer un besoin alimentaire.
    • Les difficultés de respect des rituels sociaux relatifs au repas.
    • Les difficultés de reconnaissance des aliments présentés.
    • Les difficultés d’identification/de maniement des objets relatifs à la l’alimentation (couverts, etc…).
    • Les difficultés d’adaptation à un contexte de prise alimentaire non optimale (intolérance au bruit, au passage des soignants etc…).

Identifier la richesse des rituels du repas :

  • Introduction à la notion de besoins « bio-psycho-social » :
    • Le besoin biologique de s’alimenter :
      • Présentation/rappel des besoins nutritionnels du sujet âgé.
    • La dimension psychologique de l’alimentation :
      • Le rapport à la nourriture.
      • Le rapport à la situation de repas.
    • La dimension sociale de l’alimentation :
      • Introduction à la notion du rituel alimentaire.
      • Rappel de l’importance du contexte social du repas.

Comprendre les principes du repas thérapeutique :

  • Les objectifs du repas thérapeutique :
    • Favoriser la prise alimentaire du résident dément.
    • Maintenir l’autonomie et prévenir la dépendance du résident.
    • Maintenir un contexte relationnel satisfaisant pour le résident.
    • Susciter/maintenir l’envie, le plaisir, le désir de manger.
    • Limiter l’apparition des troubles du comportement durant les temps de repas.

Les éléments contextuels d’un repas thérapeutique en EHPAD :

  • Travailler sur l’ambiance de la salle à manger :
    • Une ambiance calme :
      • Télévision et radio sont à proscrire.
      • Les soignants parlent calmement.
      • Les machines à laver la vaisselle sont éteintes ou placées dans une autre pièce.
    • Une ambiance confortable :
      • Une attention est portée à la température.
      • Une attention est portée  au confort des assises et à l’adaptation de l’assise aux problématiques du résident.
    • Une ambiance accueillante :
      • Le dressage des tables respecte les rituels habituels.
    • Une salle fonctionnelle.

La place et le rôle des soignants durant un repas thérapeutique en EHPAD :

  • Ne plus « faire manger » les résidents mais « manger avec les résidents » :
    • Le soignant acteur central du repas thérapeutique :
      • Le soignant accueille le résident.
      • Le soignant présente le repas au résident.
      • Le soignant prend son repas avec les résidents.
      • Le soignant sollicite/favorise les échanges avec les résidents.
      • Le soignant maintient l’autonomie du résident.
  • Mise en situation des participants :
    • Mise en situation 1 : « inviter un résident à venir manger ».
    • Mise en situation 2 : « Etre installé à table et savoir « lancer » les échanges, susciter les interactions entre les résidents ».
    • Mise en situation 3 : « Accompagner et rassurer un résident en difficulté devant son repas (présenter le plat, montrer les couverts, ré-activer les praxies).
    • D’autres mises en situation pourront être abordées à la demande des participants.

Les points clés d’un repas thérapeutique en EHPAD :

  • Avant le repas :
    • Présenter le menu et le valoriser.
    • Préparer la salle de repas :
      • La pertinence de l’intégration des résidents à la préparation de la salle.
      • Les objectifs de l’intégration des résidents.
  • L’installation des résidents :
    • La disposition des tables :
      • Grande table unique ou petits groupes ?
    • L’installation des résidents à table :
      • Les objectifs de l’installation :
        • Le respect des choix du résident.
        • La recherche du maintien des relations sociales.
      • Les difficultés liées à l’installation des résidents :
        • Les difficultés liées aux niveaux de dépendance différents et aux troubles du comportement de certains résidents.
        • Les difficultés liées aux conflits entre résidents.
    • Le service du repas :
      • Eléments à rechercher :
        • Inciter les résidents à exprimer des choix :
          • Proposer plusieurs mets (plusieurs fromages, plusieurs desserts).
          • Distribuer le pain au fur et à mesure du repas.
        • Individualiser le service :
          • Présenter au résident le menu ou le mets servis.
          • S’enquérir de l’appétit du résident.
        • Porter attention à la qualité des mets servis :
          • Odeur, saveur, texture, température, aspect, couleur.
        • Organiser le service pour limiter les déplacements des soignants et apaiser la situation :
      • Déterminer les soignants qui servent le repas.
      • Déterminer les modalités de services.
    • Durant le repas :
      • Les soignants doivent limiter les déplacements au minimum.
      • Les soignants prennent leur repas en même temps que les résidents.
      • Les difficultés fréquentes :
        • La gestion des erreurs (le résident verse de l’eau dans son assiette, le résident se peigne avec sa fourchette).
        • La gestion des résidents qui mangent avec les doigts.
        • La gestion des refus et déambulations.
        • L’accompagnement des résidents les plus dépendants.
    • La fin du repas :
      • Respecter le rythme des résidents.
      • Inviter les résidents à débarrasser un minimum.
      • Repérer les habitudes des résidents :
        • Installation en chambre, en salon.
        • Accompagnement aux toilettes.
      • Débarrassage et rangement de la salle de repas uniquement en fin de repas.

Fin de la formation :

  • Bilan oral de fin de formation en présence du formateur, du responsable de l’établissement et des participants.
  • Remplissage des fiches qualités « A chaud ».
  • Remise des attestations de participation.

Public concerné par la formation sur les repas thérapeutiques en EHPAD :

Ce module de formation concerne les aide-soignantes et les infirmières en contact quotidien avec les résidents.