Améliorer la prise en soins

Formation prise en charge du résident diabétique en EHPAD

Notre vision de la formation prise en charge du résident diabétique en EHPAD:

Le diabète est une pathologie fréquente chez les personnes âgées (50 % des personnes diabétiques ont plus de 65ans) et en constante augmentation. Être en mesure de prendre en charge de manière pertinente une personne âgée diabétique nécessite de connaître le fonctionnement du diabète, ses conséquences possibles et leur prévention. Cette formation permettra aux participants d’améliorer leurs connaissances sur cette pathologie et de bénéficier d’un savoir actualisé.

Objectifs de la formation :

Connaître le fonctionnement du diabète et la particularité chez la personne âgée fragile.
Être en mesure de différencier les types de diabètes et leurs particularités.
Mettre en place des mesures préventives concernant les complications possibles du diabète.
Adapter l’alimentation des personnes concernées tout en maintenant le plaisir.

Parcours pédagogique de la formation sur la prise en charge du résident diabétique en EHPAD:

Présentation du diabète et de ses conséquences à court et long terme :

  • Quelques généralités :
  • Définition.
  • Épidémiologie.
  • Examen et diagnostic.
    • Glycémie à jeun.
    • Hba1C
  • Physiopathologie du diabète.
    • Le Diabète de type 1 :
      • Présentation :
      • Définition.
      • Causes.
      • Symptômes.
    • Traitements :
      • Sous forme d’injection.
      • Avec pompe à insuline.
  • Le Diabète de type 2 :
    • Présentation :
      • Définition.
      • Causes.
      • Symptômes.
    • Traitements :
      • Les traitements médicamenteux.
      • Les injections d’insulines.
  • Les complications et conséquences d’un diabète :
    • Les conséquences :
      • L’importance de la surveillance de la glycémie.
      • L’équilibre alimentaire.
      • Le prolongement de l’hyperglycémie.
      • L’acétone et ses risques.
  • Des complications tardives, mais graves :
    • Cécité.
    • Amputation.
    • Les AVC.
    • L’insuffisance rénale.
    • Le coma hyperglycémique.
  • L’hyperosmoralité :
    • Une complication grave.
    • Une urgence médicale nécessitant une hospitalisation.
    • Les symptômes.
    • Les personnes à risque (personnes démentes, polypathologies…).
    • Traitement et surveillance.

Le résident diabétique en EHPAD, le concept de fragilité et d’évaluation gérontologique :

  • La fragilité des personnes âgées diabétiques :
    • L’augmentation des limitations fonctionnelles.
    • L’altération de la qualité de vie et le risque de dépression.
    • L’augmentation des risques physiques et biologiques :
      • Confusion mentale.
      • Risque de chutes.
      • Incontinence.
      • Escarres.
      • L’hypertension artérielle.
      • Douleur névralgique : La neuropathie diabétique.
  • L’importance de l’évaluation gérontologique des personnes âgées diabétiques en EHPAD :
    • L’examen clinique.
    • La surveillance des pieds.
    • L’évaluation de la douleur.
    • L’évaluation du risque d’escarre.
    • L’évaluation et la surveillance des médicaments et de leurs conséquences sur le diabète.
    • L’évaluation fréquente de la fonction rénale.

La prise en charge du résident diabétique en EHPAD :

  • La mise en place d’objectifs glycémiques :
    • Chez un sujet âgé en bonne santé.
    • Chez un sujet âgé « fragile »
    • L’adaptation individualisée.
  • L’éducation thérapeutique :
    • Objectifs.
    • Les grands principes.
  • La gestion des hypoglycémies :
    • Définition et explication.
      • Hypoglycémie modérée.
      • Hypoglycémie sévère.
    • Conséquences et risques :
      • Les malaises.
      • Les chutes.
      • Le coma.
  • Les symptômes de l’hypoglycémie chez la personne âgée :
    • Signes neurologiques.
    • Désorientation.
    • Changement de comportement.
  • L’hypoglycémie asymptomatique.
  • La gestion de l’hypoglycémie :
    • Le resucrage.
    • Les aliments et boissons à favoriser.
    • L’hormone hyperglycémiante.
  • Les principes d’une bonne hygiène de vie :
    • Une alimentation équilibrée.
    • La régularité des repas.
    • L’équilibre glycémique.
    • Les glucides simples lors des repas.
    • Maintenir le plaisir de l’alimentation.
    • La vigilance face à la dénutrition.
    • L’importance de l’hydratation.
  • Le maintien d’une activité physique :
    • L’évaluation des capacités motrices et physiques.
    • L’entrainement en résistance.
    • L’activité physique douce en endurance.